China’s Government Procurement Negotiations
in the Electric Energy Sector
with WTO Members: A Suggested Theoretical Model

Author: Stéphane Coudé
Original text in English
Abstract
Throughout the negotiations to access the Government Procurement Agreement (GPA) of the WTO, China maintained the position of excluding the Electric Energy Sector (EES) from its offers, despite the urging of several GPA members. This raises a question regarding what these countries have to offer in exchange for their own requirements. Can they offer reciprocal conditions, one of the fundamental negotiation principles of the GPA? If not, could this help explain China’s position? This paper addresses this negotiation problem by proposing a new theoretical model that emerges from the case of China. The suggested model is tested through a multiple case study comparative analysis of the EES openness of 32 members of GPA: Canada, the 28 countries of the European Union, Japan, Korea and the United States within the context of the GPA. The findings not only suggest that the examined countries cannot offer reciprocity in regards to their requirements of China, but that their openness among each other is also marginal. Finally, the suggested theoretical model can be generalized to other sectors of activity or similar agreements to better understand the strategic stakes of a country within the realm of such negotiations.
Keywords
Government Procurement - China, WTO’s Government Procurement Agreement (GPA) - Negotiation - Comparative Analysis - Theoretical Model
This paper has been published in:
International Journal of Emerging Markets, Emerald, April 2014, Vol. 9, No. 2, pp. 294-315.
This paper has been presented at the following peer reviewed academic conferences:
         Harvard Kennedy School, Harvard University
         Massachusetts, United States, October 9, 2012.
         (Presented version ranked one of the top 10 papers of the conferences. After another
         peer reviewing process in 2013 the final version of the paper ranked one of the top 5
         before being published in the International Journal of Emerging Markets)
         Shearaton Seattle Hotel
         Seattle, Washington, United States, August 18, 2012.
         (Work in Progress Version)
         International Kolleg of the University of Salzburg
         Salzburg, Austria, July 9, 2011.
         (Research in Progress Version)

Les négociations de la chine avec les membres
 de l'OMC en matière d'acquisitions gouvernementales 
dans le secteur de l'énergie électrique : 
Un modèle théorique suggéré

Auteur: Stéphane Coudé
Texte original en anglais
Résumé
Au cours du processus de négociation pour son adhésion à l’Accord des marchés publics (AMP) de l'OMC, la Chine a maintenu le secteur de l’énergie électrique (SEE) exclu de ses offres même si certains membres de l'AMP l’ont exhorté de l'inclure. Cela engendre la question suivante : qu’est-ce que ces pays ont à offrir en échange de leurs propres exigences? Peuvent-ils offrir des conditions réciproques, un des principes de négociation fondamentaux de l’AMP? Cet article aborde ce problème de négociation en proposant un nouveau modèle théorique  qui émerge du cas chinois. Le modèle suggéré est validé à travers une étude comparative de cas mutliples qui cible principalement l'ouverture du SEE à travers l'AMP de 32 pays membres de cet accord : le Canada, la Corée, les États-Unis. le Japon et les pays membres de l'Union européenne.  Les résultats obtenus suggèrent que non seulement les pays étudiés ne peuvent offrir une réciprocité à la Chine face à leurs propres exigences, mais aussi que leur ouverture entre eux est plutôt marginale. Enfin, la méthodologie employée dans cette recherche procure une approche permettant de mieux identifier le niveau d’équilibre d'une ouverture réciproque dans le contexte d'un accord sur les marchés publics et faciliter les négociations pour ce type d’accord. L’approche proposée peut également être généralisée à d’autres secteurs d’activité ainsi qu’à d’autres accords similaires.
Mots-clés
Marchés publics – Chine – Accord des marchés publics de l'OMC (AMP) – Négociation – Analyse comparative – Modèle théorique
Cet article a été publié dans :
International Journal of Emerging Markets, Emerald, avril 2014, vol. 9, no. 2, p. 294-315.
Cet article a été présenté lors des conférences académiques avec révision par les pairs suivantes :
         Havard Kennedy School, Harvard University
         Cambridge, Massachusetts, États-Unis, 9 octobre 2012.
         (Version retenue parmi les 10 meilleurs articles de la conférence. Après
         un autre processus de révision par les pairs en 2013, la version définitive de
         l'article s'est classée parmis les 5 meilleurs articles avant d'être publiée dans le
         International Journal of Emerging Markets)
         Sheraton Seattle Hotel
         Seattle, Washington, United States, 18 août 2012.
         (Version rapport de recherche en cours de réalisation)
          International Kolleg de l’Université de Salzburg
          Salzburg, Autriche, 9 juillet 2011.
          (Version recherche en cours de réalisation)
中国与世贸成员国在开放国际电力领域公共采购的谈判

作者:Stéphane Coudé
原文为英文
摘要:
在加入世贸组织政府采购协议(GPA)的谈判中,中国并未把电力行业列入所提交的出价清单中,即使有些政府采购协议成员国敦促中国把它列入其中。然而,作为交换条件这些国家又能为中国提供什么样的互利条件呢?根据GPA的基本原则,他们能否提供互惠条件?如果不能,这是否能解释中国的立场?本文提议运用从中国案例研究中得到的新的理论模式来阐述此类谈判问题。该提议模式通过对GPA32个缔约方(包括加拿大,欧盟28个成员国,日本,韩国和美国)的电力行业的多个案例研究对比分析结果进行测试。最后,在这项研究中所采用的方法论为更好的平衡和促进类似谈判提供了一套有效方法。该方法可运用于其它行业或者类似的协议。

关键词:
国际贸易开放 – 政府采购 – 中国 – 政府采购协议 – 政府采购协议 – 世贸组织 – 国际谈判-能源-电力-博弈论-博弈论模式
本文出版于:
 《新兴市场国际期刊》,2014年四月版第九册294到315页。
  详见
本篇文曾由Stéphane Coudé提交并参与以下同行评审学术会议
     1) 第六届哈佛大学中国走向全球化论坛; 2012年10月9日于美国马萨诸塞洲剑桥举行 (最终
         版本---被 选为会议最佳10篇论文) 
     2) 第五届国际公共采购会议; 2012年8月18日于美国华盛顿西雅图举行 (非最终版本)
     3) 第十六届国际采购与供应链联盟夏季学校高级采购会议;2011年7月9日奥地利萨尔茨堡大
         学国际学院 (研究报告未完成版本)
Back to Top